Informatique

Bases de données secondaires

Il existe une base de données gratuites spécialisée en informatique qui indexe des périodiques qu'on ne retrouve pas dans Scopus, IEEE, ACM ou Springer : la Collection of Computer Science Bibliographies. La ressource offre aussi une liste de bibliographies spécialisées qui n'ont pas pu être indexées pour diverses raisons.

La ressource contient quelques sous collections suffisamment importantes pour souhaiter chercher directement dans celles-ci. Parfois, l'interface de recherche est plus "sympatique" que celle de la Collection. Mentionnons :

  • DBLP (plus de 18 000 périodiques, environ 20 000 conférences et plus de 15 000 monographies)
  • Cite Seerx (indexe habituellement des documents librement publiés sur le Web)

Finalement, les prépublications peuvent être également intéressantes. Voir la collection CoRR (Computing Research Repository) de ArXiv.

Bases de données multidiciplinaires

Ces BD multidisciplinaires indexent des milliers de périodiques avec comité de lecture. Deux produits concurrents sont à signaler:

Dans le cas de Scopus, près de 1600 périodiques sont indexés dans la catégorie "Computer Science". Un grand nombre de conférences y sont également indexées.

Quant à Web of Science, près de 640 périodiques sont indexés dans la catégorie "Computer Science". Plusieurs conférences y sont également indexées mais moins que dans Scopus.

Une recherche documentaire dans un tel bassin de publications de tout horizon permet de couvrir un large éventail d'éditeur et peut aussi favoriser la découverte de percées interdisciplinaires.

NOTE: Scopus et Web of sciences offre également la recherche par citation.

Toutes les BD de l'UQAM

Voici la procédure pour accéder à toutes les bases de données documentaires achetées par le Service des bibliothèques de l'UQAM:

 

Bases de données incontournables en informatique

Il y a 3 grands éditeurs qui se démarquent en informatique. Nous mettrons donc en valeur 3 ressources les concernant :

Proxy

Pour pouvoir accéder de la maison ou de votre portable aux PDFs des articles, aux livres électroniques et aux bases de données, configurez le proxy dans votre navigateur.

Procédures

Google Scholar et SFX

Accéder à Google Scholar

Dans Virtuose et dans certaines bases de données, un menu SFX sous la forme d'un lien ou d'un bouton accompagne l'affichage de chaque résultat.
Cela est bien utile car SFX est une application qui offre une recherche relayée pour vous aider à vérifier si les abonnements de la biblio vous permettent d'obtenir le document par un ou plusieurs fournisseurs.
Cette vidéo vous montre comment faire afficher le lien SFX dans les résultats de Google Scholar.

Abonnement à un périodique

Parfois, Google ou l'application SFX font défaut et peuvent indiquer à tort que l'accès à l'article n'est pas possible. Pour en avoir le coeur net, on vérifie alors manuellement quel est l'état d'abonnement au périodique où est publié l'article en question.

Consulter ce document d'une page :

Facteur d'impact et cie

Plusieurs indicateurs scientométriques existent pour classer les périodiques et aider à identifier ceux qui seraient les plus prestigieux. Les plus connus sont :

  • Eigenfactor
  • SJR de SCImago
  • CiteScore est considéré comme une alternative au facteur d'impact et est disponible dans la base de données Scopus (dans la section « Sources », rechercher le titre de la revue pour obtenir divers indicateurs la concernant).

Voir ces vidéos fort instructifs! Ou consulter cette note qui compare le facteur d'impact et le CiteScore.

Question?