Bibliométrie: Indicateurs reliés aux auteurs

Indicateurs alternatifs

Généralités

L’arrivée du numérique a favorisé l’apparition de certains indicateurs alternatifs, ou altmetrics, qui sont maintenant disponibles sur diverses plateformes. Les altmetrics constituent « un ensemble hétérogène d’indicateurs ayant comme trait commun de ne pas employer les données citationnelles des index classiques » (Larivière et Sugimoto, 2018, p.124-133). Parmi ces mesures alternatives, nous retrouvons le nombre de téléchargements, de consultation du résumé, de lecteurs sur Mendeley, de gazouillis (tweets), d’apparition sur des blogues, de citations sur Wikipédia ou de mentions dans les nouvelles, sur Facebook, etc.

Les altmetrics étant relativement récentes, on commence tout juste à étudier ce qu’elles signifient réellement. Initialement imaginées en tant que mesure d’impact, celles-ci s’approchent plus d’une mesure de l’attention permettant de cartographier des nouvelles tendances et des réactions. Les auteurs s’entendent sur le fait que celles-ci ne devraient pas être employées seules et qu’elles représentent un complément aux traditionnels indicateurs de citations.

En général, peu d'articles reçoivent des données relatives aux indicateurs alternatifs. Par exemple, une étude de 2018 rapporte que seulement 12 % des articles indexés dans Scopus et publiés 2013 en sciences sociales et en humanités ont obtenu une valeur non nulle concernant au moins un des 10 indicateurs de type alternatif considérés (à l’exclusion de Twitter) après une période de 5 années. D’importantes différences disciplinaires ont toutefois été observées. Par exemple, la littérature est presque absente des discussions en ligne alors que l’archéologie engendre une activité relativement élevée sur Facebook.

Un reproche fréquemment formulé quant aux altmetrics est le fait que les compagnies fournissant ces données se concentrent sur les documents possédant un doi (digital object identifier) et de ce fait négligent les autres types de documents et les articles des sciences sociales et des humanités où l’utilisation des doi est moins généralisée que dans d’autres domaines. De plus, tout comme pour les citations, les indicateurs alternatifs peuvent être manipulés, et ce encore plus aisément.

Référence

Larivière, V. et Sugimoto, C. R. (2018). Mesurer la science. Montréal : Les Presses de l'Université de Montréal. Récupéré de https://pum.umontreal.ca/catalogue/mesurer-la-science 

Corrélation entre les indicateurs alternatifs et les citations

En guise de complément d’information, on notera les résultats d'une étude impliquant plus de 700 000 articles indexés dans Web of Science, et couvrant différentes disciplines, portant sur la corrélation entre les indicateurs alternatifs et les citations (Costas, 2015). Les chercheurs arrivent à la conclusion qu'il existe une corrélation positive entre ces deux éléments, mais que celle-ci est relativement faible. Ces travaux renforcent la conception que les indicateurs alternatifs reflètent d'autres éléments, tels l'attention, la popularité, la visibilité ou l'impact précoce, et qu'ils pourraient donc être complémentaires aux citations. D'autres travaux sont nécessaires pour bien cerner ce nouveau type d'indicateurs.

Référence

Costas, R., Zahedi, Z. et Wouters, P. (2015, 2015/10/01). Do “altmetrics” correlate with citations? Extensive comparison of altmetric indicators with citations from a multidisciplinary perspective. Journal of the Association for Information Science and Technology, 66(10), 2003-2019. doi: 10.1002/asi.23309

Le nombre de lecteurs Mendeley comme mesure alternative (résultats de quelques études)

De façon générale, on peut affirmer que le nombre de lecteurs Mendeley corrèle de façon modérée à forte avec le nombre de citations reçues, ce qui en fait l'indicateur alternatif s'approchant le plus des citations parmi la pléiade d'altmetrics disponibles. Toutefois, l'utilisation de cet indicateur est évidemment limité par le nombre d'adeptes de Mendeley, qui couvre uniquement une portion des utilisateurs de logiciels de gestion bibliographiques.

De plus, le nombre de lecteurs Mendeley s'est avéré efficace pour identifier les articles récents qui seront éventuellement hautement cités et représente donc une alternative à l'utilisation des indicateurs de prestige des revues tels le facteur d'impact ou le CiteScore.

Le nombre de lecteurs Mendeley peut également être utile pour déterminer l'impact des mémoires et des thèses récemment parus (< 2 ans).

Le cas particulier du RG Score du réseau social académique ResearchGate

On retrouvera dans ResearchGate un indicateur bibliométrique, le RG Score. Il s’agit d’un indicateur composite censé mesurer la réputation scientifique basé sur la perception de ses pairs. Bien que sa méthode exacte de calcul n’ait pas été diffusée, il repose sur le nombre de téléchargements de documents déposés et le nombre de visites reçues sur les profils des chercheurs. Cet indicateur a été fortement critiqué, est sujet à la manipulation et va à l’encontre du manifeste de Leiden puisque son calcul n’est pas transparent et ne peut donc pas être reproduit. Concernant ces éléments, on remarquera que même les revues prédatrices se voient attribuer des métriques par ResearchGate, augmentant ainsi la probabilité que celles-ci soient considérées, à tort, comme de bonnes qualités. Des statistiques tel le nombre de téléchargements de documents, de vus, d’abonnés  (« followers ») et de citations sont aussi disponibles sur ce réseau.

Outils permettant d’obtenir des données reliées aux indicateurs alternatifs

Les différents outils permettant d’obtenir des données de ce type sont brièvement présentés ci-dessous. Il est important de réaliser que les différentes méthodologies employées par les divers agrégateurs de données de type altmetrics font en sorte que la valeur des indicateurs mesurés peut varier selon la source consultée.

Plum Analytics

L’outil analytique PlumX de la compagnie Elsevier est accessible par l’intermédiaire de la base de données Scopus. Suite à une recherche dans cet outil, il suffit de cliquer sur le titre du document pour lequel on désire obtenir des données altmetrics et de suivre le lien vers l’outil PlumX.

Altmetric.com

La compagnie Altmetric.com a développé un applet (plug in) gratuit dénommé Altmetric it! pouvant être installé dans son navigateur. Lorsque l’article d’intérêt a été repéré en ligne, il suffit d’activer le bouton Altmetric it! de façon à accéder aux indicateurs alternatifs, lorsque disponibles. Suite à ces actions, une fenêtre similaire à celle-ci apparaîtra :

La valeur se retrouvant au centre du disque, 930 dans le cas illustré, représente l’AAS (Altmetric Attention Score). L’AAS a été proposé comme indicateur composite unique pour rassembler les diverses mesures alternatives, mais son usage a été fortement critiqué et est donc à proscrire. Entre autres choses, on lui reproche un manque de normalisation et de validation des données et de ne pas inclure le contenu relié aux logiciels de gestion bibliographique (Mendeley et CiteULike). On a également soulevé le fait que les sources de données pour la détermination de l’AAS ne sont pas clairement définies.

ImpactStory

ImpactStory utilise les données d’Altmetric et les complète avec celles de Mendeley et de Twitter. Cet outil diffère des autres présentés précédemment, car il donne accès uniquement aux données reliées à ses propres publications que l’on aura préalablement incorporées à son profil. Il n’est donc pas possible de consulter les profils des autres chercheurs ou de réaliser des recherches par articles de façon à repérer des données d’indicateurs alternatifs.

Ainsi, suite à la création gratuite de son profil sur ImpactStory, on doit y importer ses publications par l’entremise d’ORCID, un service de gestion spécialisé de l’identité des chercheurs. L’utilisation d’ImpactStory requiert donc au préalable de posséder un identifiant unique d’auteur ORCID et y avoir rattaché ses publications. Une fois les données bibliographiques de celles-ci incluses dans ImpactStory, il est alors possible de consulter les indicateurs alternatifs rattachés à celles-ci.

Dimensions

L’outil Dimensions, précédemment présenté (onglet « Les citations : Outils de repérage » du présent guide), donne également accès aux indicateurs alternatifs en présentant les données  d’Altmetric.

À partir de certains éditeurs

Plusieurs éditeurs fournissent des données altmetrics à partir de leur site Web. Voici une liste non exhaustive de certains d’entre eux :

     — PlosOne
     — Science Direct
     — Wiley
     — Springer