Bibliométrie: Indicateurs reliés aux auteurs

Les citations: Généralités

Nombre de citations attribuées aux publications d’un chercheur 

Le nombre de citations attribuées aux publications représente un indicateur couramment employé en bibliométrie comme mesure d’impact. Cet indicateur est fort contesté puisqu’il ne tient pas compte de plusieurs facteurs importants d’une publication, telles l’originalité, la plausibilité, la valeur sociétale, etc. Il ne représente qu’un aspect de l’impact d’un article scientifique. Le nombre de citations obtenues n’est donc pas uniquement relié à la qualité d’un article (p. ex., des articles erronés, ou frauduleux, peuvent recevoir beaucoup de citations). Rien ne peut remplacer la lecture critique d’un article et les discussions avec les experts du domaine.

Une utilisation bibliométrique adéquate des citations requiert la connaissance de quelques notions fondamentales concernant les pratiques entourant les publications savantes et nécessite d’être bien au fait de certaines limitations entourant leur usage (Gingras, 2014; Larivière et Sugimoto, 2018). Les indicateurs bibliométriques reliés aux citations doivent être interprétés dans leur contexte (discipline, état d’avancement de la carrière du chercheur, type de documents publiés, etc.). À cet effet, on lira le manifeste de Leiden portant sur l’évaluation de la recherche et présentant 10 principes fondamentaux à connaître au sujet de l’utilisation des indicateurs bibliométriques.

Parmi les notions importantes à connaître, mentionnons le fait que les pratiques de citations varient selon les disciplines. Les éléments présentant des différences disciplinaires et affectant le nombre de citations apportées aux articles incluent, entre autres :

  • La longueur des bibliographies (p. ex., en mathématiques on cite peu comparativement aux sciences biomédicales)
  • Le type de documents cités (p. ex., article versus livre)
  • Le nombre de coauteurs (p. ex., les listes de coauteurs sont en moyenne plus longues en médecine et biochimie qu'en mathématiques ou éducation)
  • Le laps de temps moyen avant l’apparition de citations pour un article donné (p. ex., les citations apparaissent plus rapidement dans les sciences biomédicales que dans les sciences sociales)
  • Le nombre de documents produits à l’intérieur d’une discipline
  • Le nombre de chercheurs dans un champ disciplinaire
  • Les différences quant à la nature cumulative des disciplines (certaines disciplines s’appuient fortement sur des recherches antérieures [p.ex., le domaine biomédical], d’autres, beaucoup moins [p. ex., les arts et les humanités])

De toutes ces considérations, il découle qu’il n’est pas approprié de comparer le nombre de citations entre diverses disciplines.

Finalement, on notera que le lectorat est un autre élément qui affecte le nombre de citations reçues aux publications. Plus celui-ci est élevé, plus le potentiel de citation est grand. À titre d’exemple, les documents rédigés dans une langue autre que l’anglais recevront moins de citations.

Les divers outils permettant d’obtenir des données relatives aux citations sont discutés sous l’onglet « Les citations : Outils de repérage » du présent guide.

Références

Gingras, Y. (2014). Les dérives de l'évaluation de la recherche: Du bon usage de la bibliométrie. Paris : Raisons d'agir.

Larivière, V. et Sugimoto, C. R. (2018). Mesurer la science. Montréal : Les Presses de l'Université de Montréal. Récupéré de https://pum.umontreal.ca/catalogue/mesurer-la-science