Bibliométrie: Indicateurs de performance des revues

Le CiteScore

Le CiteScore, disponible depuis 2016 dans la base de données Scopus, s'apparente fortement au facteur d'impact (FI). Pour une année « A » donnée, il est calculé en additionnant le nombre total de citations reçues durant l'année « A » par tous les documents publiés dans cette revue au cours des 3 années précédentes (A-1, A-2 et A-3), et en divisant ce nombre par celui de tous les documents publiés dans la revue durant la même période. Comme on peut le constater, il existe donc deux différences dans le calcul de cet indicateur par rapport au FI: le nombre d'années considérées; le type de documents considérés au dénominateur est homogène par rapport au numérateur car il inclut aussi les lettres à l'éditeur, les commentaires, les éditoriaux, etc.

Rang des revues à l'intérieur d'un champ de recherche basé sur le CiteScore

Scopus présente le rang d'une revue donnée et son percentile à l'intérieure d'une catégorie en utilisant les valeurs de CiteScore courantes. Une revue peut se voir accorder plusieurs catégories (« Subject Areas ») parmi les 334 disponibles (novembre 2018). Celles-ci sont réparties en 4 grandes classes: sciences physiques (11 sous catégories), sciences de la santé (6 sous catégories), sciences sociales (7 sous catégories) et sciences de la vie (6 sous catégories).


À retenir

a) Très similaire au facteur d'impact (FI)
          - Consultez les corrélations sous l'onglet « Facteur d'impact »
          - Le débat entourant le FI (Clarivate Analytics) et le CiteScore (Elsevier) reflète une lutte de pouvoir entre deux corporations voulant augmenter ou maintenir leur part de marché dans le domaine de l'économie de l'information

b) Le CiteScore annuel apparait en juin de chaque année dans Scopus
          - Valeurs de CiteScore courantes disponibles via le CiteScore Tracker (mises à jour mensuelles)

b) Disponible pour un plus grand nombre de revues que ne l'est le FI
          - Meilleure couverture de langues autres que l’anglais

c) Numérateur et dénominateur identiques (contrairement au FI)
          - Désavantage donc les revues qui publient plus d'éditoriaux et de lettres à l'éditeur, etc.