Bibliométrie: Indicateurs de performance des revues

Le Facteur d'impact (FI)

Publié depuis 1975, il représente l'un des indicateurs bibliométrique les plus utilisés. Le FI est calculé à partir des informations de citations contenues dans la base de données (BD) « Web of Science » (WoS). Le FI est disponible uniquement pour les revues indexées dans le Science Citation Index Expanded (SCIE) et dans le Social Science Citation Index (SSCI). Les revues savantes ne faisant pas partie de ces indexes ne se verront donc pas attribuer de FI. Les valeurs de FI sont disponibles dans le Journal Citation Report (JCR). Même si la bibliothèque n'est pas abonnée à JCR, on peut souvent consulter le FI sur la page d’accueil des revues.

Le FI d'une revue, pour une année x, est calculé de la façon suivante: FI = A / B où

« A » représente le nombre total de citations reçues par tous les documents publiés dans la revue donnée durant les deux années précédentes, soient x-1 et x-2;

« B » représente le nombre total de documents citables parus dans cette même revue durant la même période (x-1 et x-2).

On entend par « citables », les articles, les articles de conférence et les articles de synthèse. Sont donc exclus les éditoriaux, les errata, les commentaires, les lettres à l'éditeur, etc. On constate donc une asymétrie entre le numérateur (A) et le dénominateur (B) qui sont employés dans le calcul du FI.

À retenir


a) Le FI ne tient pas en compte les divers éléments qui contribuent à l'influence d'une revue et n'en offre pas nécessairement une appréciation juste de la qualité

b) Cet indicateur évalue une revue, pas ses articles!

c) Ne pas comparer le FI de revues dans des disciplines différentes car:

          i. Pratiques de citation différentes
                - Longueur des bibliographies
                - Temps requis avant qu’un article soit cité
                - Types de documents cités (livres par rapport à des articles par exemple)

          ii. Bassin de chercheurs différent

                - Grande ou petite communauté de chercheurs (p. ex. médecine et mathématiques)

d) Influence de la langue de publication sur les citations

          i. Plus le lectorat est élevé, plus le potentiel de citation est grand

                - Les articles rédigés en français ont un potentiel de citation plus faible que ceux écrits en anglais

          ii. Faible indexation des documents publiés en une autre langue que l'anglais

e) Les articles de synthèse contribuent à gonfler les FI

f) Utilisé comme outil de marketing par les éditeurs, il est sujet à manipulation

          i.   Autocitations abusives
          ii.  Cartel de citations (ententes entre revues ou chercheurs pour se citer entre eux)
          iii. Tirer avantage du fait que le numérateur diffère du dénominateur
                  - Inclusion d’éditoriaux, commentaires, lettres à l’éditeur, etc. (cités, mais non comptabilisés au dénominateur)

Variantes

a) Facteur d’impact 5 ans

          i.  Similaire au FI régulier mais la période de 2 ans est remplacée par 5 ans
          ii. Disponible dans le Journal of Citation Report (JCR) de WoS
         iii. Plus approprié que le FI pour les disciplines où les citations tardent à s’accumuler (ex. sciences sociales)

b) Immediacy Index

          i. Similaire au FI mais tient en compte les citations et le nombre de documents citables pour une simple année
         ii. Disponible dans le Journal of Citation Report (JCR)
        iii. Comme les citations à un article prennent généralement plus d’une année avant de commencer à apparaître, il s’ensuit que les valeurs d’Immediacy Index sont faibles (< 1 la plupart du temps)

Comparaison avec d'autres indicateurs de prestige de revues

De façon générale, de très fortes à fortes corrélations ont été observées entre le FI et les indicateurs disponibles dans Scopus (SJR, SNIP et CiteScore). Une étude réalisée par le Service des bibliothèques de l'UQAM et impliquant un ensemble pluridisciplinaire de plus de 1800 revues (utilisées par les chercheurs de notre université pour fin de publication) a démontré que l'indicateur CiteScore est celui qui s'apparente le plus au FI avec une corrélation de 0,94 (rho de Spearman avec une probabilité p < 0,001):

Abscisse (x): Rang pour le facteur d’impact; ordonnée (y): rang pour le CiteScore