Gestion des données de recherche

Exigences des organismes subventionnaires

À l'été 2018, les trois organismes subventionnaires canadiens (CRSNG, CRSH, IRSC) ont publié l'ébauche de leur Politique des trois organismes sur la gestion des données de recherche. Son implantation se fera graduellement dans les milieux de recherche et ne s'applique qu'aux projets de recherche subventionnés par l'un de ces trois organismes. Elle ne s'étend pas aux détenteurs de bourses ni aux titulaires de chaire. Elle met l'accent sur trois dimensions :

  1. Chaque établissement doit rendre public une stratégie institutionnelle décrivant comment elle entend soutenir le développement des capacités de ses chercheurs à développer de bonnes pratiques de gestion de leur données de recherche. La stratégie de l'UQAM est en cours d'élaboration.
  2. Les chercheurs doivent produire un plan de gestion des données accompagnant leur projet de recherche.
  3. Les détenteurs de subvention doivent déposer leurs données numériques, les métadonnées et les codes dans un dépôt numérique reconnu.

La politique s'appuie sur la Déclaration de principes des trois organismes sur la gestion des données numériques, publiée au printemps 2016 par les trois grands organismes subventionnaires canadiens (CRSNG, CRSH, IRSC).  Son objectif est de promouvoir l’excellence dans la gestion des données générées lors de recherches subventionnées par ces organismes. On y résume les attentes générales en matière de gestion des données de recherche ainsi que le rôle et la responsabilité des chercheurs, des milieux et établissements de recherche ainsi que des bailleurs de fonds dans la satisfaction de celles-ci.

  • CRSH : «Toutes les données de recherche rassemblées grâce au financement du CRSH doivent être conservées et mises à la disposition des autres chercheurs dans des délais raisonnables, soit au cours des deux années suivant la fin du projet de recherche pour lequel les données ont été rassemblées. » ( Politique sur l’archivage des données de recherche)
  • IRSC : « Les titulaires d’une subvention des IRSC doivent s’acquitter des responsabilités suivantes :
    • archiver les coordonnées bio-informatiques, atomiques et moléculaires dans les bases de données publiques appropriées (p. ex., le dépôt des séquences génétiques dans GenBank) immédiatement après la publication des résultats de la recherche. Consultez l’annexe pour obtenir des exemples de produits de recherche et les bases de données ou les dépôts correspondants publiquement accessibles;
    • conserver les ensembles de données originaux pendant au moins cinq ans après la fin de la période de validité de la subvention (ou plus si d’autres politiques s’appliquent). Cette exigence s’applique à toutes les données, publiées ou non. L’établissement du titulaire de la subvention et le comité d’éthique de la recherche peuvent avoir des politiques et des pratiques additionnelles à respecter en ce qui concerne la préservation, la conservation et la protection des données de recherche. » (Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications, paragraphe 3.2: Données de recherche relatives à une publication)
  • CRSNG : recommande la rédaction d’un plan de gestion de données mais n’a pas d’exigences particulières pour le moment.
  • Genome Canada : Les récipiendaires de fonds doivent s’engager à se conformer aux politiques sur la diffusion et le partage des données. Ainsi, sauf exception, « les équipes de projets financés par Génome Canada doivent partager les données et les ressources sans restrictions et sans tarder ».

Si la subvention provient d'un autre organisme (ex.: autre que canadien), il est important de vérifier sa politique concernant les données de recherche.

Politiques de certains éditeurs

Plusieurs revues scientifiques imposent le partage des données de recherche comme condition à la publication ou du moins l’encouragent fortement.  Dans certains cas, des partenariats ont été développés avec de grands dépôts disciplinaires ou multidisciplinaires et dans d’autres cas, certains périodiques développent leur propre dépôt.

Exemples :

Elsevier

Nature

Springer Nature

Taylor & Francis
Wiley

Question?